Un éco-tourisme Breton.
 

 

Le terrain de camping traditionnel est le lieu du plein air par excellence, mais est-il pour autant toujours un espace « nature » ? Alors que la majorité des campings privés étoilés rivalisent de structures de loisirs et d’animations et se transforment peu à peu en lotissements de HLL, de nombreux usagers, et de plus en plus de jeunes usagers, regardent avec nostalgie le camping familial d’autrefois, que celui-ci soit réel ou fantasmé. Des lieux simples, où le plein air se vit réellement en plein air, ensemble, dans un rapport privilégié avec la nature environnante.

Le camping Nature, né de la notion d’éco-tourisme, doit être le lieu d’expériences et non de reproduction du quotidien domestique. Car c’est bien une expérience que ces nouveaux usagers viennent chercher: vivre différemment, avec moins de confort matériel et plus de confort social, avec moins d’objets et plus de relations, mais surtout ne pas être totalement coupé de l’extérieur et, dans cette osmose avec la nature, redécouvrir des gestes simples et anciens, réduire son impact sur l’environnement, respecter la nature qui accueille et dont on ne doit plus chercher à se protéger.

 Le camping du Guen propose un cadre unique pour se familiariser avec l'habitat mobile.

Le camping du Guen propose un cadre unique pour se familiariser avec l'habitat mobile.

L’éco-tourisme est le coeur de CahuteLab, et cette éthique peut prendre de nombreuses formes: 

  • Des micro-habitats naturels et autonomes en énergie, mobiles afin de ne pas impacter le sol et permettant de découvrir le territoire, de se regrouper selon les rencontres, les projets. Car la mobilité n’est pas forcément le nomadisme et peut être justifiée par le simple fait de suivre la course du soleil ou de changer de décor sur le même site naturel en passant d’un emplacement à un autre au gré des envies.
  • Une attention particulière aux conditions de séjours, en évitant trop de densité pour garantir de l’intimité et un espace naturel toujours accessible.
  • Des services, comme des relais AMAP permettant d’avoir chaque semaine une cagette de fruits et légumes de saison produits localement.
  • Des moments de rencontres, comme des ateliers jardin, culture maraichère, cuisine de produits crus, land-art, ornithologie, botanique, ainsi que des promenades à thème pour découvrir la nature environnante accompagnés par des experts passionnés.
  • Des liens avec la vie locale, car il serait dommage de ne pas lier le Naturel au Culturel et que l’environnement est aussi social, artistique et citoyen. Ainsi ateliers pédagogiques, chantiers participatifs, manifestations culturelles et artistiques, rythment la vie du camping.